Le projet LIFE +

La Ville de Strasbourg, a engagé en janvier 2010, un projet de restauration de la dynamique des habitats alluviaux rhénans sur l’île du Rohrschollen.
Pourquoi ?

La réalisation de différents aménagements sur le Rhin au cours des deux derniers siècles a impacté le régime des cours d’eau de l’île : les milieux présents sur l’île ont été déconnectés du Rhin et de ses inondations.

Cette déconnexion de l’île au Rhin a entraîné une diminution de la vitesse des courants du Bauerngrundwasser, ancien bras du Rhin traversant l’île, et par conséquent l’envasement de ce dernier. De plus, en l’absence d’inondations régulières et dynamiques, les habitats remarquables, qui font la richesse de la réserve naturelle, ont été progressivement dégradés ; ils tendaient à se banaliser et étaient menacés de disparition.

Le projet LIFE+ « Ile du Rohrschollen » a pour objectif de rétablir un régime de crues dynamiques, calqué sur le rythme hydrologique du Rhin. Le rétablissement des inondations est prévu pour une fréquence d’application de 6 à 8 fois par an, soit en moyenne 50 jours de submersion.

La restauration d’une dynamique alluviale devrait permettre de redynamiser le cours d’eau et ses milieux. Elle devrait en particulier avoir un effet sur l’enrayement des essences non typiques de la forêt à bois dur (érable et hêtre), ainsi que sur la conservation et la restauration de certains habitats humides comme les roselières ou les mares.

Comment ?

La principale action menée a concerné la création d’un ouvrage de prise d’eau sur la partie sud de l’île, permettant d’alimenter le réseau hydrographique du  Bauerngrundwasser directement depuis le Rhin via le creusement d’un chenal. L’ouvrage de prise assure une injection de débit varié de 5 à 80 m³/s, suivant les conditions hydrologiques naturelles du Rhin. Afin de rétablir les échanges avec le fleuve, des travaux complémentaires ont été réalisés à la confluence du Rhin et du Bauerngrundwasser.

Les partenaires du projet

Le projet LIFE+ Île du Rohrschollen (LIFE08 NAT/F/000471) fait l’objet d’un financement de la Commission Européenne dans le cadre du volet Nature du programme LIFE+. Il est également cofinancé par l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse, le Département du Bas-Rhin, la DREAL Alsace, Électricité de France, la Région Alsace et la Ville de Strasbourg.

Le programme de financement LIFE+ (L’Instrument Financier pour l’Environnement) a pour objectif de contribuer à la mise en oeuvre, l’actualisation et le développement des politiques et législations environnementales. Le volet LIFE+ Nature cofinance plus particulièrement des projets concrets de préservation d’espèces ou de milieux naturels d’intérêt européen.

Ce projet d’envergure fait l’objet d’un suivi scientifique dans le cadre d’un programme de recherche de quatre ans réalisé en partenariat avec le CNRS, l’université de Strasbourg, l’ENGEES et la ZAEU. Ce suivi vise à évaluer l’impact et les bénéfices des travaux sur les milieux naturels.