10 octobre 2022

Quand saison rime avec champignons

Du cueilleur au respectueux promeneur…

Certains gourmands d’octobre arpentent les sous-bois, panier sous le bras, et poêlées persillées dans les pensées. L’occasion de rappeler que la cueillette est réglementée… partout, et en Réserve surtout !

Si cette pratique n’est pas autorisée mais tolérée – nuance qui a son importance puisque destruction et prélèvements sont passibles d’une amende de 135€ – cela reste dans une limite de consommation familiale. Rappelons également qu’il est interdit de sortir des sentiers. Ça devient compliqué? Ou plutôt évident : en réserve pas de conserves, un bon cueilleur cueille ailleurs ! …

Et si on changeait la chanson « mangez-moi, mangez-moi… » * par « observez-moi » ?!

Non comestibles mais non moins visibles dans nos massifs forestiers protégés : les amanites écailleuses ou solitaires, ou encore les amadouviers.

De quoi planer d’émerveillement par le simple plaisir des yeux.

Amanite écailleuse     © C. DACHEUX

Le saviez-vous ? Loin d’être tous des parasites, les champignons sont de véritables réseaux sociaux : un « www » des sols, comprendre « Wood Wide Web » dans le jargon scientifique, au lieu du « World Wide Web » informatique.

« Un après-midi d’automne, on avait trouvé un moyen de locomotion» * … de l’information et des nutriments dans le système racinaire. Les champignons puisent en profondeur ce dont les arbres ont besoin : eau, azote, potassium et phosphore. En contrepartie, ces derniers les ravitaillent en sucres. Retenez que cette association symbiotique est appelée mycorhize.

Wanted : Champignons des bois morts… ou vifs !

On le sait aujourd’hui, le bois mort joue un rôle crucial dans la biodiversité de la microfaune. Les champignons qui se greffent sur les troncs vieillissants, également. En effet, avant de passer le relais aux animaux xylophages, mangeurs de bois pourrissant, les champignons vont leur « mâcher le travail » en commençant à décomposer la matière la plus coriace. On parle ici de saprophytisme. Ça profite ! À nos Réserves aussi. Car ça grouille de vie là-dessous.

Alors, vive le bois mort et vive le champignon libre !

Tramète         © P. BUCHERT                         Fleur de Tan       ©  A. VILLAUMÉ

*référence au fameux titre de Billy Ze Kick

Tout savoir

Actualités